Sérotonine

Par 14 avril 2020 à 10:38

Dans Sérotonine nous suivons parallèlement l’effondrement moral de la France sous le joug de l’union européenne et celui psychologique de Florent-Claude, un asthénique radical maintenu dans un bonheur artificiel et sans vigueur grâce au Captorix (un stimulateur de sérotonine). Malgré l’acerbe critique de notre modernité, ce roman est aussi une histoire d’amour( !), à la Houellebecq s’entend. Contempteur impitoyable du quotidien, la dernière livraison de M.H. est à l’image de notre époque : morbide. // LL